Démarches qualité et environnementales

Comment vous situez-vous par rapport aux impératifs actuels concernant l'environnement ?

Stéphane : Nous ne sommes pas une entreprise assez importante pour justifier l'acquisition de la norme ISO-14001, ce qui ne nous empêche pas de faire notre part des efforts à consentir. Nous avons toutefois acquis la certification Imprim'Vert presque dès sa création. Il s'agit d'une marque qui a reçu l'agrément et le soutien de nombreuses instances telles que les CMA (Chambres de Métiers et de l'Artisanat), les CCI (Chambres de Commerces et d'Industries), l'ADEME (Agence De l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie, les Agences de l'Eau, les Conseils Régionaux, ou encore divers organismes représentant les services ministériels impliqués dans la transition écologique ou l'économie.

Ce label nous impose un cahier des charges contraignant autour de 5 points principaux :

  • Élimination conforme des déchets dangereux : obligation de faire collecter et éliminer de façon conforme à la réglementation nos déchets par des collecteurs agréés.
  • Sécurisation des stockages de liquides dangereux : sécuriser le stockage des liquides neufs dangereux et des déchets liquides en cours d'utilisation ou non.
  • Non utilisation de produits toxiques : engagement à ne pas utiliser de produits étiquetés "toxiques" (symbole "tête de mort").
  • Sensibilisation environnementale des salariés et de la clientèle : mise en place d'une communication spécifique en interne autour d'Imprim'Vert® (sensibilisation du personnel et de la clientèle).
  • Suivi des consommations énergétiques du site

Nous avons également mis en place un certain nombre d'habitudes très concrètes qui concourent entre autres au respect du dernier critère d'Imprim'Vert® :

  • Appel à des intervenants de maintenance au plus près de notre entreprise
  • Fournisseurs de papier au plus près : malheureusement, nous n'avons pour le moment pas pu trouver plus près que l'Italie...
  • Nous habitons à 3 km de nos locaux et venons travailler en vélo :-)
  • Nos déchets papiers et encres sont retraités par des sociétés spécialisées qui se chargent de les valoriser. En outre, nous avons proscrit l'utilisation de solvants pour le nettoyage des rouleaux, ce qui nous permet de produire très peu de déchets d'encre, et allonge substantiellement la durée de vie des pièces à changer.

Récemment, il s'est posé la question du remplacement de notre presse offset pour acquérir une machine plus performante et plus moderne. Après un certain nombre d'hésitations, nous avons préféré arbitrer en faveur d'un non remplacement : nous gardons notre machine pour 20 ans de plus, et faisons des adaptations techniques pour rester performants. Elle a 75 millions de tours, nous pouvons la pousser jusqu'à 300 millions !

Nous utilisons bien sûr un certain nombre de produits chimiques dangereux pour la santé (principalement pour la nôtre à vrai dire) : les quantités sont faibles, et leur utilisation est faite évidemment dans un strict respect de la sécurité de tous.

Enfin, Philippe, notre webmaster, est également certifié depuis 2007 par l'ADEME pour la réalisation de Bilan Carbone®, et produit régulièrement des recommandations pour diminuer notre empreinte carbone.

Les tarifs dits "discount" sont-ils bien compatibles avec la qualité des produits ?

Stéphane : Le mot "discount" est un argument de vente un peu galvaudé : il paraît souvent synonyme de qualité médiocre (sans doute à raison parfois). En ce qui nous concerne, c'est faux : le principe de l'amalgame, s'il nous permet de diminuer les prix de façon importante, ne retire rien à la qualité de fabrication, à toutes ses étapes. C'est sur ce procédé que nous avons misé pour maintenir une activité artisanale de qualité dans un monde très concurrentiel et industrialisé.

Quels sont vos critères de contrôle qualité ?

Manuella : Notre production de stickers personnalisés est contrôlée systématiquement, et ce à toutes les étapes de fabrication. Nous avons ainsi mis en place depuis longtemps un cahier des charges reprenant en substance le déroulement de la chaîne de fabrication des autocollants, et vérifiant le bon déroulement de toutes les étapes.

  • Contrôle des fichiers
    • Contrôle des fichiers depuis notre atelier PAO
    • Mise aux normes colorimétriques
    • Le cas échéant, envoi d'un bon à tirer par email
  • Contrôle du support d'impression (adhésif, PVC, PE...)
    • Contrôle de la tension superficielles pour les adhésifs synthétiques
    • Contrôle du fluage des colles dans le support
    • Contrôle de la date de fabrication et de la provenance
  • Contrôle de la qualité d'impression
    • Contrôle visuel : comparaison avec un bon à rouler numérique calibré (modèle de tirage créé au moment du calage de la machine)
    • Contrôle des couleurs avec un densitomètre calibré
    • Échantillonnage toutes les 80 feuilles d'autocollants
    • Contrôle défauts d'impression (rayures, pétouilles, tâches...)
  • Contrôle façonnage et finition
    • Contrôle des dimensions par échantillonnages (± 0,6 mm)
    • Contrôle d'adhésion de la couche d'encre sur les supports synthétiques (test d'arrachement avec ruban adhésif, test d'abrasion du support)
  • Contrôle des colis
    • Contrôle des quantités (échantillonnage et pesage des paquets)
    • Contrôle qualité du colisage (calage des stickers dans le colis, mise sous élastique, mise sous film, fermeture)
    • Contrôle d'adressage

Enfin, nous procédons à un archivage systématique de 5 exemplaires de chaque stickers imprimé, pour une période de 30 jours.

Un pied à coulisse mesure une série de stickers carrés.

Propos recueillis et mis en forme par Camille Leclerc
Retour à l'accueil